RSS

DEVENIR ASTRONAUTE…

Vous vous êtes certainement déjà demandé comment font les astronautes

pour avoir pu devenir l’élite des hommes du ciel.

Pas de passe-droit ni de pistons, c’est une question de volonté, de santé et d’études…

Malgré cela, reste à affronter une sélection Féroce.

Ce diaporama nécessite JavaScript.


Léopold Eyharts, Thomas Pesquet et Jean-François Clervoy

par le CNES

trois astronautes Français pour l’Europe.

Vous êtes scientifique, ingénieur ou tout simplement fort en maths ? Vous êtes sportif et en très bonne santé ? Vous percutez vite et aimez le travail en groupe ? Le métier d’astronaute est fait pour vous ! Mais attention, un long parcours vous attend : vous avez moins d’une chance sur 1 000 d’arriver au bout.

Des élus au compte-goutte

Il est aussi improbable d’être sélectionné pour jouer avec les Bleus que de mettre les pieds à bord de la station spatiale internationale (ISS). En 30 ans, l’Agence spatiale européenne (ESA) n’a recruté que 23 candidats : trois en 1978, six en 1991, huit en 1998, et six en 2009.

Aujourd’hui, huit sont en exercice, parmi lesquels trois français: Jean-François ClervoyLéopold Eyharts, et Thomas Pesquet

Le nombre de recrues dépend de l’évolution des programmes spatiaux européens et internationaux.

Lors de la dernière sélection, en mai 2009, environ 8 400 candidats se sont présentés.

Les neuf dixièmes ont été recalés dès examen de leur dossier…

Pas besoin d’être Arnold Schwarzeneger pour partir dans l’espace.

Être sportif est nécessaire mais pas suffisant. Avoir entre 27 et 37 ans non plus. Il faut aussi prouver que vous disposez d’un solide bagage scientifique et d’un anglais irréprochable afin de pouvoir travailler avec votre équipe. Un brevet de pilote serait un plus mais n’est pas indispensable. Recruté en 2009 par l’ESA, Thomas Pesquet, 31 ans, est ceinture noire de judo. Diplômé de l’École supérieur de l’aéronautique et de l’espace , il a été ingénieur au CNES et pilote chez Air France. Raisons pour lesquelles il n’a eu aucun mal avec les tests psychomoteurs : raisonnement logique, mémoire, orientation dans l’espace, dextérité manuelle, épreuves multitâches,… seuls 192 candidats y ont résisté. Une psychologie aux petits oignons Les astronautes ne sont pas des cow-boys de l’espace. On leur demande surtout de savoir vivre et travailler en équipe. Le maître mot est désormais équilibre psychologique. Quarante-cinq candidats à la promo 2009 ont réussi à convaincre les psychologues qui ont disséqué leurs réactions : le candidat peut-il résoudre des problèmes complexes de logique ou d’organisation en binôme ou en groupe ? Comment réagit-il sous pression ? Que fait-il face à des questions existentielles telle que : « 100 % de chance de vous en tirer en abandonnant votre coéquipier, ou bien 50 % en lui prêtant main forte : que faites-vous ? »

Une santé à toute épreuve

À bord de la station spatiale internationale, mieux vaut éviter de tomber malade.

Pour réduire le risque, les 45 candidats sortis « indemnes » des tests psychologiques ont étésoumis à tous les tests médicaux possibles et imaginables : cardiovasculaires, osseux, ophtalmologiques, analyses de sang, IRM, écographies… afin de détecter toute faiblesse incompatible avec l’espace comme par exemple une fragilité osseuse ou des artères dilatées pouvant générer des anévrismes.

Même un check-up présidentiel est anecdotique à côté de cette batterie de tests ! 22 candidats ont été déclarés aptes pour le service.

Et finalement, six « élus » ont été remarqués lors d’entretiens d’embauche avec la direction de l’Agence spatiale européenne.


ici tous les astronautes européens dans l’espace.

abonnez-vous au site pour être averti de la parution

de nouveaux articles, de nouvelles pages ou vidéos.


animation du logo

retour en page d’accueil

 

 

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :