RSS

JACOMUS…

… la space-food à la Française!


Aujourd’hui, en pleine mission Mars 500, si les technologies sont l’affaire de nos scientifiques des centres spatiaux, il est un secteur important, et les remarques de Romain et de ses compagnons le confirment, il s’agit de l’alimentation.

En effet, nous savons tous combien il est important de manger, et surtout lorsqu’on est isolé, loin des siens, et même loin de sa planète, l’alimentation devient un moyen de communiquer avec ses souvenirs terrestres, saveurs, odeurs qui sont liées avec l’existence de chacun apportent un réconfort quotidien, capital et permanent pour le moral des astronautes. après le premier vol humain avec M Youry gagarine le 12 avril 1961 il y eu le premier homme qui à mangé dans l’espace le 6 aout 1961 Ghernam Stepanovich Titov , avec deux portions en tube de purée de viande et un de sauce chocolat.

Dans cette optique, la France qui est une référence gastronomique mondiale ne pouvait ignorer l’aspect fusionnel du bien manger, même dans l’espace.

Jacomus, créée par Jean-Jacques Bersoult est spécialisé dans le space-food à la Française avec des produits du terroir, et élabore  actuellement des rations spatiales, pour en savoir un peu plus mieux vaut s’adresser au bon dieu qu’à ses saints, Jean jacques répond à mes questions.

 

Interview de Jean-Jacques Bersoult 

-1- Comment vous est venue l’idée de vous lancer dans ce pari fou de vous imposer dans la restauration spatiale, en quelle année?

 

Cela à commencé avec les débuts de la conquête spatiale qui à bercée ma jeunesse je suis né en 1959 . bien sur je n’ai commencé à m’intéresser à cela que vers mes 9 ans en 1968 avec apollo 8 (repas de noël autour de la lune), aussi un lien paraît me suivre , en  effet ma mère ma dit que lorsque j’avais 2 ans j’ai fais un étrange cauchemar , j’ai fais la relation avec les premiersanimaux et hommes dans l’espace et notamment avec Ghernam Stepanovitch Titov en 1961 qui fut le premier homme à manger dans l’espace,*(6 août 1961 ,il y à 50 ans)

Après  il y eut le premier homme sur la lune en 1969, là, je fus marqué car il devait venir en 1971 dans ma ville de naissance pour l’inauguration du salle de sport (voir article à ce sujet) premiers pas de l’homme sur la lune , le rêve brisé d’un Barentinois (76) en effet il n’est pas venu, mais il y avait une expo avec une pierre de lune et le petit fils de Jules Verne.

-2-  Quel fut l’étape la plus compliquée pour faire aboutir votre société au-delà du simple projet?

Depuis l’idée de faire cela , pour les 40 ans de l’homme sur la lune (voir article sur le repas de commémoration avec les dirigeant du parc du cosmos des Angles (30) en vu de faire une conférence sur l’histoire de l’alimentation dans l’espace)

J’ai commencé à utiliser internet pour entrer en relation avec des personnes ayant un rapport avec cela, notamment j’ai échangé des mails pendant plus d’un ans avec madame Kloeris responsable space food à la N A SA , et avec Madame Heer de l’agence spatiale Européenne , la langue à été quelques fois un soucis mais ces personnes ont faient preuve de beaucoup d’attention et cela à très bien fonctionné. L’étape donc ,la plus dure à été le temps ( qui n’existe pas)

-3- Y a-t-il aujourd’hui en France une compétition dans ce secteur êtes-vous nombreux à proposer cela?

 D’après mes renseignements je ne connais que M. Ducas Alain .

 

 

-4- Quelles sont les principales conditions pour pouvoir proposer aux agences spatiales vos portions alimentaires?

Je n’ai pas de conditions particulières à cela , seulement je trouve que de perpétuer les goûts terrestres et la bonne alimentation dans les futurs missions spatiales est très important .

-5- Quels sont les plats que vous avez choisi de proposer aux astronautes?

Dans un premier temps cela est basé sur l’étude des plats déjà embarqués lors des missions depuis le début des vols habités  et la perception des goûts de ceux ci , en effet le goût est perçu de manière différente que sur terre , cela est du à l’apesanteur,

Plusieurs témoignages d’hommes de l’espace relatent le fait que les plats doivent avoir une saveur plus intense pour être appréciés dans ces conditions, d’où mon idée de plats aux truffes qui est un met  très puissant et aussi rare, plats à utiliser dans de grandes occasions ( premier pas sur Mars  , hôtel de luxe dans l’espace)….

J’ai actuellement 3 recettes en préparations pour plats lyophilisés à base de truffe de variété tuber mélanosporum provenant de la région Provençale ou ce tiennent les principaux marchés de ce  précieux champignon .

La brouillade ou œufs brouillés

Tagliatelles à la crème

Mousse au chocolat

-6- En général, comment sont perçues vos propositions auprès des agences spatiales?

Mon idée à été tés bien perçue tant part la responsable du space food de la NASA que part  les différentes personnes de l’ E S A en qui j’espère plus de collaboration .

-7- Quelle est la plus grosse difficulté que vous rencontrez dans vos démarches ?

comme dit précédemment la langue à été parfois soucis mais cela à été dépassé par la passion, ensuite il ma fallut trouver une société agrée en plats lyophilisés pour la fabrication  et avoir les certificats obligatoires.

Mes échantillons sont en cours en de fabrication , un problème reste toutefois , celui de l’embout permettant de recevoir l’eau pourl’utilisation dans l’espace !!

-8- Comment a réagi votre entourage lors de votre annonce de vous engouffrer dans cet étroit chemin?

Dans un premier temps cela à été perçu comme une idée utopique et encore (voir article du Dauphiné du 9 janvier 2011) c est encore pris pour du fantasque !!!

-9- Avez-vous pris des risques sur le plan personnel, professionnel ou financier? Lesquels?

Je me m’investi beaucoup au point de vu temps et mes recherches , professionnellement je suis dans la course car mon activité principale étant la promotion de vins avec toute les bonnes recettes qui vont avec,

Du point de vue financier je fais cela avec mes propres deniers et par passion

10-   Un petit mot pour conclure?

Je souhaite que pour les temps futurs  nous conservions et surtout protégions les produits réputés faire du bien , tant sur la santé que sur le moral.

 

Merci Jean-Jacues Bersoult , et bonne chance à Jacomus pour les produits Français dans l’espace!

 

 

contact: jacomus1@orange.fr

Steve Légère. 

 

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :