RSS

réponse 8

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Bonjour à tous;

 

De la part de tout l’équipage Mars 500, encore merci pour tous vos messages et tous vos encouragements. Je vois que votre curiosité est toujours piquée par ce projet Mars 500 et cela me réjouit. Ces dernières semaines ont été principalement marquées par deux évènements. Il y a tout d’abord eu l’anniversaire d’Alexey le 25 mars. Ce dernier vous remercie de lui avoir souhaité. Nous avons profité de cette occasion pour préparer un repas sortant un peu de l’ordinaire et nous avons passé une très bonne soirée à discuter tous ensemble dans la cuisine.

Le 12 avril fut aussi une journée exceptionnelle. En effet, pour le 50e anniversaire du 1er vol de Youri Gagarine, des délégations du monde entier sont venues à Moscou pour fêter l’évènement. Plusieurs personnes en ont profité pour venir nous dire bonjour (en décalé puisque les conversations directes sont toujours impossibles): Thomas Reiter (tout nouveau directeur « Human Spaceflight & Operations » de l’ESA), Yannick d’Escatha (président du CNES) et Yang Liwei (1er Taikonaute). Ces visites ainsi que notre soirée « Yuri’s night » furent vraiment agréables et mémorables.🙂

 

Pour répondre à ta question Steve,

je te joins une photo du calendrier spécial Mars 500 qui nous a été donné par l’un de nos sponsors russes. Cela fait plusieurs mois que je marque chaque jour qui passe. Je fais donc des « croix sur les murs » pour reprendre ton expression.🙂

Depuis quelques semaines, nos discussions portent plus souvent sur « l’après mission » et nous échangeons beaucoup sur nos projets. Presque tous les membres de l’équipage veulent continuer dans le domaine du spatial et nous espérons que Mars 500 sera une bonne expérience à faire valoir plus tard.

 

Pour le 1er avril, Diego avait préparé une belle photo que vous avez peut-être découverte son tweeter. Pendant cette journée, quelques poissons d’avril furent tentés. Par exemple Sukrob a injecté un peu de moutarde à l’aide d’une seringue au centre du gâteau qu’Alexander avait mis à dégeler. Ce dernier a tout mangé sans rien dire!

 

Laurent,

bravo pour vos imitations. Steve m’a fait passer quelques vidéos et j’étais mort de rire lorsque vous avez imité Chevalier & Lespalès en face des vrais!🙂

 

Yannig,

merci pour votre poème. Le français étant peu parlé dans nos modules, seul Diego et moi avons pu l’apprécier (hélas).

 

Jack,

j’ai cru reconnaître le Fort National plutôt que le Grand Bé sur votre photo mais la direction reste la même. J’aime beaucoup le Grand Bé à cause de la tombe de Chateaubriand qui est dessus. Ce dernier a voulu qu’elle soit tournée vers la mer pour ne pas être emm*$^*! par le bruit des hommes!

 

Irina, Alexander

thanks you for your message. He congratulates you too for the Cosmonaut day and wishes you good luck for your coming exam.

 

Oxana,

bravo pour ce texte en français!

 

Jacomus,

ces plats lyophilisés ressemblent vraiment à ce que nous mangeons chaque jour! J’aurai aimé en avoir pour notre voyage retour. En tout cas, bon voyage sur Mars avec Eve Angeli!🙂

 

Lune & Jean-Pierre,

de tous les échantillons ramassés sur la surface martienne par Diego, Wang Yue et Alexander, seule une petite roche se trouve actuellement dans nos modules. Cette dernière est un souvenir que Diego a offert à notre commandant lors de la réunification de l’équipage à la fin du mois de février. Nous n’avons pas d’appareils de mesure pour faire une bonne analyse des échantillons ramassés. Nous pouvons donc considérer que les prélèvements restent sous clef.

 

Papou, Galaxien et Rémi,

dans l’équipage, nos avis divergent un peu quant à « l’impression d’être dans l’espace ». Certain d’entre nous se persuadent que nous voyageons entre la Terre et Mars alors que d’autre sont clairement restés sur Terre. En ce qui me concerne, je ne me crois pas dans l’espace parce qu’il y a beaucoup d’indices autour de moi qui me rappellent que je suis sur Terre (la gravité et certains bruits). Pourtant, je n’arrive pas à me persuader que je suis dans ces cylindres métalliques que j’ai si souvent vu de l’extérieur pendant ma période d’entrainement. Je me crois « ailleurs » mais sur Terre… Je ne sais pas si je suis très clair dans mon explication. C’est un sentiment assez bizarre.

En ce qui concerne l’impact psychologique de notre simulation ou d’un vrai voyage sur Mars, je pense que la « balance » sera à peu près la même. Une simulation n’est pas aussi motivante qu’un vrai voyage. De la même façon, les risques encourus sont moindres par rapport à ceux d’une vraie mission. Cette balance motivation(+)/risques(-) sera sans doute équivalente et cela permet de mieux préparer l’avenir.

 

Nyos,

la vue d’un paysage terrestre n’a pas été nécessaire jusqu’à maintenant mais j’aime bien cette idée d’une fenêtre sur le monde. Dans nos modules, nous avons à disposition un « bout de nature » virtuel où nous pouvons nous « balader » mais nous passons très peu de temps dedans. Les reportages du type « discovery channel » et les photos des lieux que nous connaissons bien envoyées par nos proches sont suffisants pour notre besoin de nature et pour nous rappeler que les saisons passent à l’extérieur. Cette idée sera à prendre en compte pour un vrai voyage vers la planète rouge, j’en suis persuadé.🙂

 

Bonne semaine à tous et merci de nous suivre dans cette aventure,

 

Romain .

pour la lettre 11 (mai 2011)

 

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :