RSS

réponse 11

Bonjour à tous,

 

Merci à tous pour vos messages d’encouragement. Tout l’équipage de Mars 500 a pu admirer la belle affiche des 400 jours faite par Steve ainsi que toutes les signatures qui y étaient jointes au moment où je l’ai affichée dans notre cuisine. Nous sommes maintenant en mesure de reconnaître les noms d’une bonne partie d’entre vous!

Les nouvelles de notre vaisseau sont très bonnes puisque nous avons un mois de juillet chargé en évènements. En effet, la moitié de l’équipage fête son anniversaire pendant ce mois d’été! J’ai eu l’honneur d’ouvrir le bal et, pour la deuxième fois depuis le début de l’expérience, mon âge s’est vu incrémenté d’une année. J’avais 30 ans en entrant dans les modules et, le prochain anniversaire que je fêterai sur « Terre » sera celui de mes 33 ans! Sukhrob me suit de près puisqu’il a fêté le sien le jour de notre fête nationale: le 14 juillet. Mon 3e compagnon à vieillir ce mois-ci est Wang Yue le 25 du mois.

Ces journées spéciales se ressemblent entre elles puisqu’à chaque fois:

  • Diego créé un poster personnalisé qu’il affiche dans la cuisine pendant la nuit.

  • Nous imprimons une photo que chacun d’entre nous dédicace.

  • Le membre d’équipage dont s’est l’anniversaire choisit l’activité que nous ferons pendant la soirée (regarder un film, etc…)

Ce 12 juillet, j’ai été particulièrement gâté puisque plusieurs amis de Moscou sont venus me rendre visite dans la matinée et nous avons pu échanger quelques vidéos ensemble. J’ai aussi reçu un nombre conséquent de messages écrits, audio, vidéo qui m’ont fait énormément plaisir. En comparant mes deux anniversaires fêtés en isolation, ce deuxième était meilleur! Je pense que les messages personnels m’ont plus touché cette fois-ci.

Sukhrob semble avoir apprécié son anniversaire lui aussi vu l’énergie qu’il avait pendant toute la journée du 14 juillet!

Il nous reste maintenant à préparer la fête de Wang Yue qui aura lieu dans une grosse semaine!🙂

 

Je vais maintenant répondre à vos questions:

 

Steve,

Plusieurs d’entre nous ont pris des notes régulières tout au long de ce voyage immobile. Toutes ces notes déboucheront sans doute sur un ou plusieurs livres mais il n’y a rien d’arrêté sur ce sujet.

En ce qui concerne nos futures rencontres tous les 6, je ne pense pas que nous les prévoiront dans des lieux isolés. Nous allons plutôt essayer de nous retrouver dans des lieux qui débordent de vie histoire de rattraper notre retard!🙂

Les 110 jours qui nous restent vont être assez difficiles parce que nous voyons presque le bout du tunnel et nous sommes impatients de retrouver nos familles et nos amis. Paradoxalement, je n’ai pas l’impression que ce soit plus éprouvant. En effet, nous ne nous focalisons pas sur l’objectif final. Nous attaquons chaque journée comme un nouveau défi en essayant de la vivre au maximum. Jour après jour, nous comptons bien arriver à 110!🙂

 

Kévin & Henri,

J’espère que l’intervention sur le système solaire dans votre école s’est bien déroulée et que vous avez trouvé ça passionnant!  Je vais répondre à vos questions dans l’ordre:

 

1°) Seriez-vous toujours candidat pour le voyage habité vers Mars ?

Pour le vrai voyage vers la planète rouge, je suis toujours partant! Même après 410 jours d’isolation dans les modules de Mars 500.

 

2°) Que pensez-vous d’une présence féminine dans l’équipe ?

Toutes les activités et expériences que nous faisons dans les modules sont tout à fait réalisables par des femmes. Il n’y aurait donc aucun problème à avoir une présence féminine avec nous. Un équipage mixte sera peut-être l’objet d’une prochaine mission d’isolation comme la nôtre.

 

3°) Pensez-vous que les durées de chacune des 3 phases (vol aller, expériences scientifiques sur Mars, vol retour) de la Mission devront être réactualisées ?

Les durées des 3 phases de notre mission ont été calculées en se basant sur des hypothèses  qui peuvent changer dans le futur. Par exemple, les 250 jours de voyage aller sont lié au système de propulsion du vaisseau spatial (système de propulsion utilisé par les fusées actuelles) mais ce dernier peut évoluer et réduire le temps du voyage (un propulseur à plasma développé actuellement pourrait, théoriquement, réduire à 39 jours le voyage aller). Rien n’est définitif.

 

4°) Pensez-vous que les conditions de ce voyage virtuel puissent avoir un impact inattendu sur votre vie future?

Je suis sûr que ce voyage virtuel aura des conséquences inattendues sur ma vie future. Par contre, je suis incapable de dire ce qu’elles seront.🙂

 

5°) Comment avez-vous fait pour vivre ensemble, travailler et vous détendre durant ces 400 jours et quelles leçons immédiates tirez vous pour les 100 jours restants?

Pour vivre, travailler et nous détendre ensemble pendant 400 jours, nous nous sommes efforcés de respecter et tolérer les habitudes de chacun. En outre, nous discutions assez souvent de nos pays respectifs et cela aide à mieux comprendre la façon dont les autres travaillent ou vivent.

La leçon principale que nous appliquons chaque jour est de toujours rester occupé.

 

Jean-Pierre,

Nous avons gardé un rythme jour/nuit assez régulier (coucher minuit / lever 8h) même si certains d’entre nous ne rechignent pas devant une petite sieste en début d’après-midi.

Nous n’avons aucun accès à internet depuis nos modules, il faudra attendre la fin de notre aventure pour que nous puissions venir sur votre blog.

 

Irina,

We discussed your suggestion to start a countdown a few days ago and we decided to start it only 10 days before the end of the mission. 120 days is still too long.

Our international crew allows us to hear or speak a lot of languages. We could learn Chinese, Italian, Spanish, Russian, English or French. However, everybody focused his efforts on improving their skills in the 2 official languages of this mission: English and Russian.

Я ещё плохо говорю на Русском, но немного лучше понимаю.

The easiest languages to study for me are English and Spanish because I know them from school.

 

Lune,

D’après notre tableau de bord, nous sommes actuellement à 20 millions de kilomètres de la Terre. La planète bleue est encore loin.

 

Montmein 69,

Il est tout à fait possible de cumuler « une mission comme la nôtre » suivie d’une vraie mission dans l’espace. En effet, j’ai appris récemment que les deux cosmonautes qui avaient participé à Mars 105 (mission d’isolation de 105 jours – cf site internet de l’ESA) avaient été choisis pour passer 6 mois dans la station spatiale internationale.

 

Je vous souhaite de très bonnes vacances d’été (pour ceux qui en prennent) et je vous dis à bientôt!

 

Romain.

 

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :